• Admin

Le salut militaire : Les origines

Le salut militaire est un signe de respect et de fraternité qu'échangent deux soldats lorsqu'ils se rencontrent, ou une marque de subordination témoignée par les militaires à leurs supérieurs hiérarchiques (y compris les autorités civiles).



Le salut militaire fut d’abord le signe de paix et de fraternité échangé, de loin, par deux voyageurs qui se rencontraient. En élevant leur main droite largement ouverte, ils montraient l’un à l’autre l’absence d’armes dans leur main.


L'origine remonterait à l’Antiquité. Il s’agissait avant tout d’un signe de paix. Lorsque deux guerriers se rencontraient, ils levaient leur main droite, paume largement ouverte, afin de montrer qu’ils ne tenaient pas d’armes pour indiquer leurs bonnes intentions.


Pour les armées des autres pays du monde occidental, le salut militaire est devenu un geste que le règlement exige. Au premier degré, c’est un geste d’échange de respects, au second degré ce geste souligne : la fraternité, la courtoisie et la fidélité.

L’armée polonaise utilise le salut avec deux doigts , ce qui fut source de divers malentendus avec les forces alliées lors de la Seconde Guerre mondiale.


En France et au Royaume-Uni, lorsque le militaire est dans une tenue comportant une coiffure, le salut consiste à porter la main droite à hauteur de la tempe, doigts tendus et joints, paume visible, dans l'axe du bras, lui-même presque à l'horizontale. En France, en l'absence de coiffure ou avec une arme sur soi (à l'exception d'un pistolet, coiffé ou non), le salut s'effectue en relevant le menton vivement et en claquant au moins une cuisse de sa main, tout en regardant dans les yeux.


Saluer en portant la main au visage avec une arme sur soi revient à contredire le salut lui-même, initialement institué pour montrer l'absence d'arme.



13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout